Edition 2013

8 juin 2013 (4e édition)

5 ans déjà ! pour une rencontre entre Hip Hop, la Capoeira et la danse contemporaine.

Début du spectacle : 20h15. Durée : 1h35.
Lieu : Café de la danse 5, passage Louis-Philippe 75011 Paris Tél. : 01 47 00 57 59

Programme

Télécharger (pdf)
T'es trois - Compagnie Les Blackblancbeur

« T’es Trois »

→ Compagnie Les Blackblancbeur

Chorégraphe : Christine Coudun  / Assistant chorégraphe: Laurent Kong a Siou Danseurs : François Kaleka, Laurent Kong a Siou, Lowriz Vo

L’action résulte souvent d’un dérapage, d’une glissade, d’un pas de coté.

Conflit, duel, résistance, adaptation, illusion, médiation sont en mouvement durant 30 minutes...

Trois danseurs dans un espace confiné cherchent les solutions diplomatiques ou pas pour se supporter et vivre ensemble.

Tout part de la peur réciproque que nous avons des autres: le refus du dialogue, une poignée de mains impossible….

Peu à peu l’espace s’en trouve bousculé.

Dans leur colère, les danseurs s’accrochent aux pendillons et se balancent dans une fuite en avant.

Les décalages sont permanents entre les tentatives de médiation et les mouvements d’humeurs.

L’injustice quotidienne frôle le sadisme, et déclenche des résistances héroïques.

Seul l’accident qui met en danger les trois personnages ensembles, crée le consensus : le feu va-t-il tout détruire ?

L’adversité et l’épuisement donnent accès à une possibilité de calme et de relâchement, une possibilité de réfléchir sérieusement : une pause à défaut de trouver la paix.

La musique joue son rôle comme une sorte d’épopée en cris, en souffles et en rythmes.

Al Muro - Fabio Crestale

« Al muro »

→ Compagnie IFunamboli

Chorégraphe : Fabio Crestale Danseurs : Cyrille de la Barre et Fabio Crestale

Cette recherche de mouvement débute par le contact de deux danseurs. Ils apparaissent unis, parfois complices, dans un espace et un lieu qu'ils partagent mais qui ne se remplit pas de leur intimité, les sépare, les rend étrangers.

Le mur s'impose comme une barrière, s'oppose à la communication avec l'autre mais aussi avec eux mêmes. Un tel obstacle semble ne laisser aucun espoir à une relation. Ils luttent, cherchent à se rencontrer. C'est l'écoute constante et profonde d'eux mêmes qui les amènera à la révélation de l'autre. "Ensuite, nous renonçons à trembler"

Resistencia - Compagnie Ladaïnha

« Resistencia »

→ Compagnie Ladaïnha

Compagnie Ladaïnha Chorégraphes : Armando Pekeno & Michelle Brown Danseurs : Armando Pekeno, Michelle Brown, Aya Carvalho

Le droit d'exister,

cours, cache toi, ne dis rien,

demain notre heure viendra

 

La création 2013 explore les actions subversives de rébellion,

Quand l'être est obligé de plonger dans l'obscurité et l’anonymat pour garder sa liberté de penser. Être libre n'est pas qu'une condition physique. L’oppression mène forcement à la résistance car l’espoir ne meurt jamais.

Les périodes de difficultés font émerger des réactions insoupçonnées,

La débrouille et la solidarité font surface, la difficulté physique stimule l’ingéniosité.

On devient les créateurs de nouveaux chemins.

Les temps sont dur, les champs d'action sont limités, les priorités changent, la qualité prend le dessus sur la quantité. La clef ? Rester en mouvement, vivre l'excitation de la chasse du mauvais côté, aiguisant ses sens, alerte, agile, actif, prêt en permanence, se transformant, mutant...   

La vie est un jeu imprévisible - Compagnie Poème D'un Jour

« La vie est un jeu imprévisible »

→ Compagnie Poème D'un Jour

Chorégraphie de Eva Alonzo. Interprètes : Windy Antognelli, Kevin Franc, Eva Alonzo et un groupe d’enfants du centre artdanse Décors et costumes : Karl Galim

La rencontre de l’imprévu  avec l’homme qui vient dérégler ses habitudes, déréguler son quotidien, perturber son rythme ; alors l’inquiétude l’envahit.

Lorsque l’imprévisible est susceptible de surgir à tout moment. L’homme est confronté à sa manifestation, chacun réagit de manière singulière en fonction de son aptitude ou inaptitude à l’intégrer ou à le surmonter.

l’imprévisible est au cœur de la création.

Il est moteur, mouvement, élan, dynamique. Il suscite, sollicite, ouvre sur d’autres possibles.

Il introduit le nouveau ; point de départ d’autre chose.

Le kairos désigne l’aptitude à saisir l’occasion opportune..

Le kairos est l’instant fugitif mais essentiel, le moment fugace où tout se décide…

Le kairos est l’imprévisible même.

C’est-à-dire le moment qui ne se représentera pas, du moins pas sous cette forme

 

 

 

Galerie photo

IMG_7814 IMG_7782 IMG_1461 IMG_1452 IMG_1451 IMG_1447 IMG_1433 IMG_1420 IMG_1418 IMG_1400 IMG_1398 IMG_1396 IMG_1391 IMG_1387 IMG_1382 IMG_1374 IMG_1370 IMG_1347 IMG_1326 IMG_1322 IMG_1318 IMG_1309 IMG_1306 IMG_1303 IMG_1287 IMG_1280 IMG_1277 IMG_1272 IMG_1266 IMG_1256 IMG_1242 IMG_1241 IMG_1221 IMG_1206 IMG_1202 IMG_1187 IMG_1180 IMG_1161 IMG_1064 Resistencia - Compagnie Ladaïnha Al Muro - Fabio Crestale T'es trois - Compagnie Les Blackblancbeur selection site 2013

Lieu

cafedeladanse

Café de la danse

Le Café de la Danse est une salle de dimension humaine (499 places dont 250 assises) dont le caractère modulable offre une grande flexibilité technique et artistique. Situé en plein cœur du quartier de la Bastille, le Café de la Danse constitue un lieu de rencontre culturelle et musicale.

Le Café de la Danse relève d’un fonctionnement privé depuis près de 18 ans et a su étendre ses activités de lieu de diffusion à de nombreux pans de l’industrie musicale. Toujours soucieux de soutenir ce milieu, le Café de la Danse est désormais un lieu d’accueil et de programmation de spectacles ; il a également développé une activité d’éditeur phonographique, de tourneur / producteur et de manager.

Ouverture artistique, diffusion culturelle, proximité avec le public sont les valeurs que le Café de la Danse tente de défendre depuis sa création et pour lesquelles son équipe se mobilise tout au long de l’année.

5, Passage Louis Philippe
75011 Paris
01 47 00 57 59
www.cafedeladanse.com

Agrandir le plan



L'avis du public

En coulisses

Toutes les éditions du festival